Journal La Nation : Noho ny fitotonganan’ny Ariary sy ny fiakaran’ny vidin’entana, indrindra ireo kojakoja ilaina amin’ny fanontana ny gazety dia ilazàna ianareo mpamaky hajaina fa ho lasa 600 Ariary ny vidin’ny gazety La Nation manomboka ny volana aprily. Misaotra indrindra Tompoko

Edition du

30/03/2015
N° 842

 

Recherche Journal

“Tsy ekena ny fihantsina sy fambolena korontana”

Mitodika manokana amin’Atoa Ramaroson Alain ny filoha teto. Nifandraika tamin’ny zava-nisy teto Antananarivo ny lahatenin’ny filoha Rajaonarimampianona Hery tao Fenerivo atsinanana, nandritra ny fitsidihany voalohany tany an-toerana taorian’ny herintaona nahalany azy. “Tsy azo ekena ny fihantsiana sy ny korontana. Efa ampy izay ady politika sy fanaovana sakoroka lava teto izay. Ny fahantran’ny vahoaka sy ny firenena izao no tokony iaraha-mifanohana”, hoy ny filoha.

Les événements du week-end ont, une nouvelle fois, prouvé que la situation politique dans le pays connaît l’enlisement. On assiste à des faits plutôt récurrents, à chaque fois que le pays se trouve dans une impasse. L’interpellation du leader du parti Masters, samedi dernier, rappelle l’arrestation de plusieurs personnalités politiques au cours des derniers temps.

La scène se passe en plein jour à Vasakosy, ce lieu qu’Alain Ramaroson avait choisi pour démarrer le cortège de cette Grande Marche Citoyenne destinée à attirer l’attention du régime sur le quotidien d’une population pratiquement plongée dans une précarité inacceptable.

Selon des informations de dernières heures parvenues à notre rédaction, toutes les personnes qui se trouvaient dans la voiture n°0541-TAN seraient convoquées par la Gendarmerie Nationale. Notre collègue Soava Andriamarotafika de la station radio Viva en ferait partie selon notre source.

La commémoration des événements du 29 mars 1947 a été une nouvelle occasion pour les chefs d’église du FFKM de réitérer l’importance du processus de réconciliation nationale dans le pays. Le culte œcuménique qui s’est tenu à l’église catholique de Mahamasina, hier après-midi, a permis d’évoquer la suite à donner à ce processus entamé depuis trois ans maintenant.

Fitarihana olona hidina an-dalambe tsy nahazo alalana. Io no vesatra iampangana ny filohan’ny antoko Masters izay nosamborin’ny mpitandro filaminana teny amin’ny Vasacoss ny asabotsy teo, tokony ho tamin’ny 1 ora atoandro. Tsiahivina fa mbola vao nanangasanga teny amin’ity toerana noheverina fa hanombohan’ny hetsika nokarakarainy i Alain Ramaroson dia efa niroso tamin’ny fisamborana azy ny miaramilan’ny Emmo Reg notarihan’ny Jeneraly Rakotomahanina Florens.

Nanao ny tsy fanao indray ny mpitandro filaminana. Mpanao gazety tonga teny an-toerana ary nanao ny asany amin’ny maha mpanao gazety azy no nambanana basy, teny Vassacoss. Fihetsika izay midika ho fanointoinna ny asa fikaroham-baovao. Mazava loatra fa tohina ary avy hatrany dia naneho fihetsika manameloka ity nataon’ny zandary iray teny an-toerana ity ny mpanao gazety rehetra nandrakotra iny zava-nitranga teny amin’ny Vassacoss iny.

NIfamotoana teny amin’ny Magro teny Tanjombato, ny faran’ny herinandro teo ireo tanora Tiako I Madagasikara. Tsy hetsika toy ny fanao isaky ny asabotsy teny amin’ny Magro Behoririka akory no nitranga teny an-toerana. Efa nambaran’ny filoha teo aloha rahateo fa nifarana hatreo ny hetsika tao amin’ity kianja ity.

Volabe no tsy tafiditra ao amin’ny kitapom-bolam-panjakana. Ny 1/3 ny taratasy famoahana entana ahitana hosoka avokoa. “Taona hiadiana amin’ny hosoka ny taona 2015”, izay no fanambin’ny fadintseranana malagasy entina hanatsarana ny fidiran-ketra sy hampanarahan-dalana ihany koa ireo mpandraharaha.

Teny Alasora no nitrangan’ny loza. Olona iray indray aloha no fantatra fa maty voadonan’ny taxibe tapaka hisatra tetsy Alasora. Tapaka frein indray ny fiara mpitatitra olona ao amin’ny zotra I mampitohy an’Alasora amin’Ambohijatovo ny atoandron’ny sabotsy lasa teo. Araka ny nambaran’ny olona nanatry maso dia tao anatin’ny fidinana mihitsy ilay mpamily no nahita fa tsy mamaly intsony ny frein. Teo amin’izay izy no nanomboka nandray fanapahan-kevitra.

Pendant que les hommes politiques se débattent à des calculs politiques pour tirer avantage de la situation qui en est issue et que d’autres se penchent réellement sur l’avenir du pays, le simple citoyen lui, est confronté à une réalité qui l’enfonce davantage dans la déveine. Il en est ainsi des faux billets qui commencent à inonder la capitale et que les petits commerçants en sont les principales victimes. En effet, de faux billets de 5.000 Ariary et de 10.000 Ariary sont en circulation et commencent à être légions et remarquables. Un commerçant d’Ampitatafika a été victime de ces faux billets.

Comme le rapporte le site economia-expansion.mg, il y a environ 4 millions de chômeurs à Madagascar en plus des 500.000 personnes qui arrivent chaque année sur le marché de l’emploi. En 2019, si aucun changement n’est apporté, il y aurait 6 millions de chômeurs soit 28% de la population malagasy comptée à 22 millions d’habitants en 2019.

Bon nombre des centres d’orphelinat de Madagascar ont des problèmes d’infrastructure et de matériels nécessaires. Ces orphelinats ne bénéficient pas d’aides ponctuelles venant de l’Etat. Seule la coopération avec les entreprises privées leur permet de survivre. Grâce au groupe international SODEXO, l’orphelinat « Etoile du matin » sis à Ambohitrimanjaka a pu profiter des dons en matelas samedi dernier.

La course folle d’un taxi-be de la ligne I lâché par ses freins sur une pente, a provoqué la mort d’un passant et blessé gravement cinq autres. Le chauffeur est resté introuvable momentanément mais finalement, on a appris qu’il s’est tout de suite rendu au bureau de la gendarmerie sur place. C’est qu’il a eu une peur bleue de ces vindictes populaires devenues monnaie courante ces derniers temps.