Journal La Nation : « La Nation » le quotidien d'informations et d'actualités, est un journal quotidien de 16 pages minimum au format standard des quotidiens Nationaux de la place. Elle est déjà sur le marché, présente à Antananarivo et dans les provinces.

Edition du

24/01/2015
N° 787

 

Recherche Journal

Des défis attendent le nouveau gouvernement

Le pays se trouve à un nouveau tournant. La mise en place d’un nouveau gouvernement a été rendue incontournable à la suite du manque de résultats de la part de l’équipe précédente. Le nouveau gouvernement sous la direction du Premier ministre Jean Ravelonarivo devra faire la différence.

« Aôna njay ty tamin’iny dépité nitakla 250 miliô am’ze te ho minisitra iny ry Ra-Jeannot a? Ny an’olona tonga de sôsy be refa misera, hafa ny an’ty sainksà (500 mg) hividianana kônsôma no iasàna saina!”, hoy i Zistà sady namarana ilay kafe teny an-tanany. « Samy manana ny nivô misy azy io ry lery e! Any amin’ny govrnemanta any mety 250 miliô vô miresaka; aty am’ tanàna 500 fmg hifampitoriana eny amin’ny pôlisy. Mitovy am deba mifampindrana 250 miliô nge ry lery ny ety ambany tanàna mifampisoloky amin’ sainksà e! Mitovy fa tsy sahala e!”, hoy Ra-Jeannot ndeha hanary ny fakon-dRatrema.

Alors que la capitale et certaines régions en basse altitude sont pratiquement inondées, certaines régions de la Grande Ile connaissent toujours la sécheresse. Un paradoxe mortel. C’est ainsi que dans certaines communes du district de Bekily, dans le Sud du pays, la famine est en train de tuer progressivement à petit feu un peu plus de 35.000 individus. La famine concerne notamment les communes de Vohimanga, Beraketa, Tanandava et Mitsinjo.

Derrière les trafics de bois de rose, des hauts responsables étatiques sont souvent cités par les mauvaises langues comme étant des complices, voire les véritables cerveaux. Premiers ministres, ministres, conseillers, députés, des noms reviennent à plusieurs reprises dans cette filière mafieuse. Récemment, le nom d’un ancien Premier ministre apparaît dans les citations.

Omaly tolakandro no notanterahina ny lanonana ôfisialy ho fanakatonana ny fivoriana tsy ara-potoanan’ny Antenimieram-pirenena. Fivoriana izay naharitra 12 andro. Volavolan-dalàna miisa 7 no nolaniana nandritra ity fivoriana ity, raha araka ny fanamarihana nataon’ny filohan’ny Antenimiera, Rakotomamonjy Jean Max, nandritra ny lahateny famaranana. Isan’izany ny volavolan-dalàna momba ny fananganana ny Filankevitra ambonin’ny Demokrasia, ny volavolan-dalàna momba ny fitsinjaram-pahefana, indrindra ny sata manokan’ireo tanana telo dia i Antananarivo sy Sainte Marie ary Nosy be.

Nanainga nihazo ny Nosy Comores, ny alakamisy teo ny filohan’ny Vaomiera mahaleotena momba ny fifidianana na ny Cenit. Araka ny fantatra dia izy no mitarika ny delegasiona nalefan’ny vondron’ireo firenena miteny sy mampiasa ny teny frantsay amin’ny fanaraha-maso ny fifidianana any an-toerana. Fifidianana fihodinana voalohany handaniana ireo solombavambahoaka sy ireo mpanolontsain’ny Nosy ary ireo mpanolontsain’ny tanana any amin’ny Vondronosy Comores ity hatrehan’ny delegasion’ny OIF ity.

Manambana ny hampihato ny asa rehetra eo anivon’ny kaomina eto an-drenivohitra ireo mpiasa rehetra raha toa ka tsy mivoaka ny alatsinainy ho avy izao ilay naman’izy ireo I Andrianarivelo Manitra izay notanana am-ponja vonjimaika etsy Antanimora. Ity olona ity moa dia tsiahivina fa filohan’ny fikambanan’ny mpiasa eo anivon’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Omaly maraina tokoa dia nisy ny hetsika fanentanana izay nataon’izy ireo ka nanakatonany ny vavahady ben’ny Lapan’ny Tanana eo Analakely.

Hikarakara seho goavana eny amin’ny CCI Ivato ny SERAFIMA FLM Toby Ambohibao ny 25 janoary ho avy izao. Hiavaka ny seho hatolotra amin’io andro io raha ny nambaran’ny mpandrindra ankapoben’ity antoko mpihira ity, Joelson Ohpliaba . Raha ny fantatra dia hanomboka amin’ny iray ora sy sasany ny fampisehoana ka tsy hifarana raha tsy amin’ny enina ora hariva .

Tsy fantatra marina izay tantara tany aloha tany fa avy hatrany dia daroka sy haro-paosy no nahazo ireo tovolahy roa vao erotrerony, omaly tokony ho tamin’ny 3 ora tolakandro tetsy Behoririka. Tovolahy tokotokony ho 20 taona mahery kely eo izy ireo. Araka ny voalaza dia mpisoloky mivarotra volamena izy ireo ary olona nitonona ho isan’ny efa lasibatr’izany asa ratsy izany no tojo azy ireo teny an-toerana. Avy hatrany dia nosamborin’ireo milaza fa voasoloky, izy mirahalahy ireo ary notereny hamerina teo no ho eo ny volany.

Equilibrer à tout prix la balance commerciale pour qu’il n’y ait pas de déficit. A un niveau médiocre, Madagascar présente pourtant des avantages dont il peut se servir pour équilibrer sa balance commerciale dans le but d’améliorer la situation économique du pays. D’après le ministre du Commerce et de la consommation Narson Rafidimanana, le pays doit axer ses efforts sur la production nationale. « Le pays doit produire.

L’Union Européenne a allouée 15 milliards d’Ariary soit 4 685 000 euros à Madagascar pour soutenir une initiative de production de sucre dans le distrcit Ambilobe. Comme l’a expliqué le représentant de l’Union européenne, hier à l’hôtel Ibis, Madagascar fait partie des 18 pays exportateurs de sucre signataires du Protocole sucre du groupe ACP. Le projet MAPS ou Mesures d’Accompagnement du Protocole Sucre intervient dans cinq communes du district d’Ambilobe dans la Région DIANA.

Les employés de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) ont tenu une manifestation hier devant l’Hôtel de ville d’Analakely. Ils ont revendiqué entre autres, la libération du président de l’association des employés de la commune ou FMTA (Fikambanan’ny Mpiasan’ny Tananan’Antananarivo), Manitra Andrianarivelo incarcéré provisoirement à la prison d’Antanimora, suite à une plainte déposée à son encontre par le responsable de la cellule 3P (Partenaire Public-Privé) au sein de la CUA, Monique Raharinosy.

Le bilan provisoire du BNGRC reçu hier vers 18h fait état de 51 décès, 130.857 sinistrés au cours du passage de la tempête tropicale Chedza. Actuellement, près de 5135 familles soit 25.675 personnes sont hébergées temporairement dans les abris fournis par la Croix Rouge malagasy ou CRM.