Journal La Nation : « La Nation » le quotidien d'informations et d'actualités, est un journal quotidien de 16 pages minimum au format standard des quotidiens Nationaux de la place. Elle est déjà sur le marché, présente à Antananarivo et dans les provinces.

Edition du

04/06/2015
N° 895

 

Recherche Journal

Deux autres colonels limogés

Après les limogeages de l’ancien directeur de cabinet militaire de la primature et le colonel de la gendarmerie Rosin Rasamison, deux autres colonels dont Mahaleo Randrenja et Hubert Andriamalala viennent d’être remerciés par la primature après avoir exercé pendant environ cinq mois les fonctions de conseillers militaires du Premier ministre.

La fête nationale approche. Mais l’attention du public est plutôt ailleurs. Pour cette année, il y a un risque que les festivités ou, du moins, les préparatifs des festivités soient occultés par la crise politique qui s’aggrave de jour en jour. C’est dans ce contexte plutôt particulier que le ministère de l’Intérieur devait rappeler aux représentants des autorités publiques dans les différentes régions du pays que les manifestations publiques doivent nécessiter une autorisation au préalable. Et que les attroupements sans autorisation sont strictement interdits. Les raisons officielles évoquées sont relatives aux exigences de l’ordre public à l’approche de la fête nationale du 26 juin.

Mardi, les députés de Madagascar ont voté la destitution du président Hery Rajaonarimampianina, d’une écrasante majorité. Il appartient désormais à la Haute Cour constitutionnelle de se prononcer pour acter ou non la déchéance du chef de l’Etat. Chercheur à l’IFRI, Mathieu Pellerin est spécialiste de Madagascar. Il nous livre ses points de vue.

Des tracts sur une éventuelle entrée en scène d’officiers de l’armée dans la crise politique actuelle ont fait grand bruit au cours des derniers temps. Le chef de l’état-major général des armées a mis en garde les officiers tentés de s’y impliquer.

« Les rencontres récurrentes entre l’ancien président Marc Ravalomanana et des ambassadeurs étrangers à Madagascar ne sont pas fortuites ». C’est l’explication du spécialiste en Relations Internationale Julien Radanoara en constatant l’évolution de la situation politique et diplomatique dans le pays actuellement.

Le Sefafi revient dans le débat. Il est toujours aussi critique avec le régime actuel. Pour cette organisation de la société civile, une grande partie des accusations portées par les députés contre le président de la République sont fondées. Pourtant, le Sefafi reconnaît que les députés sont corrompus autant qu’ils réclament le maximum d’avantages personnels au détriment de l’intérêt collectif.

Nitondra ny heviny manoloana ny zava-nisy eto amin’ny firenena amin’izao fotoana izao ireo mpitarika ny Sendikan’ny mpiasam-panjakana ambony eto Madagasikara. Ho azy ireo dia ny tsy fisian’ny fiaraha-midinika eo amin’ny samy Malagasy mialoha ny naanatanterahana ireo fifidianana natao teto amin’ny tamin’ny taona 2013 no nahatonga izao olana izao.

Mbola resabe any anivon’ny fiaraha-monina any amin’ny distrikan’i Toliary II ny fahafantarana fa misy orinasa mangataka fazoan-dalana hitrandraka fasimainty any amin’iny faritra iny. Mizara ny hevitry ny mponina any an-toerana. Misy ireo mihevitra fa làlana iray hitondra any amin’ny fampandrosoana ny faritra ny fisian’izany orinasa izany any an-toerana. Misy kosa ireo izay mahita fa tandindomin-doza ny fiarian-karena sy ny tontolo iainana ary fomba amam-panao maha izy azy iny faritra iny noho ny fisian’ity fitrandrahana fasimainty ity. Tamin’ny fanadihadiana natao tany amin’ny kaomina Tsihanisiha sy Ankilimalinika no nahafantarana fa mampiaka-peo, amin’izao fotoana izao, ny tambajotram-pokonolona izay mitaky amin’ny fitondram-panjakana ny mbola tsy hanomezana fazoan-dalana hitrandrahana fasimainty any amin’izany faritra izany. Mitaky ny hisian’ny fifampiraharahana mivantana eo amin’ny fokonolona sy ny mpandraharaha ary ny fitondram-panjakana izy ireo, mba ialàna amin’ny ahiahy rehetra momba izany fitrandrahana izany.

Efa hatramin’ny taona 2001 no nahitan’ity orinasa ity fa misy fasimainty “rutil” ary “zircon” azo trandrahana ao amin’ny faritra atao hoe Andranobe any Toliary II. Nahazo alalana hanao fikarohana momba izany izy ireo ary ny volana mai 2012 no nahazo alalana hitrandraka. Mbola miandry ny fazoan-dalana ara-tsôsialy sy ara-tontolo iainana kosa anefa ny oeinasa amin’izao fotoana izao. Arak’izany, mbola tsy mandeha ny fitrandrahana amin’izao fotoana izao.

“Sampandraharaha tsy miaro ny mpiasa amin’ny antsonjay ataon’ny mpampiasa amin’ny fahazoana ny fiahiana ara-tsosialy ny mpiasa io Cnaps aty aminay io, fa natao hiaro ny tombontsoan’ny mpampiasa sy ny ‘patron’ fotsiny no hijoroany...”. Izay no fitarain’ireo mpiasa naneho ny heviny mikasika ny zava-nanjo azy ireo noho ny olana nosedrainy. Ramatoa iray niasa 25 taona tamina trano fandraisam-bahiny iray tao Maroantsetra no isan’ny niala maina na teo aza ny tea aza bt taona maro niasany talohan’ny fisotroan-dronono. Tsy nisy fiarovana azy sy fanampiana azy nataon’ny Cnaps tao an-toerana, ny fanilikilihina azy sy ny “miverena isan’andro” no hany azony raha mitaraina sy mangatam-panazavana izy.

Naneho ny heviny mikasika ny toe-draharaha eto amin’ny tany sy ny firenena ny HVM Atsimondrano tamin’ny alalan’i Pianina Razafy, mpitondra teny. “Tsy fotoana fambolena korontana intsony izao. Tsy izany ihany fa efa manakaiky antsika ireo firenena mpamatsy vola ka manana fitokisana lehibe amintsika. Misy karazan’olona te hanakorontana noho ny fikatsahany ny tombotsoany manokana fotsiny mantsy, ka mamorona fa tsy mahavita ny andraikiny ny filoha ankehitriny”, hoy Pianina Razafy mpitondra teny .

Mandalo eto Madagasikara amin’izao fotoana izao ny filohan’ny Fiangonana Orthodoxe, n any Patriarikan’i Alexandrie sy Afrika manontolo, ny Pape Patriarika Theodore II. Isan’ny nandray azy ny Filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina. Teny amin’ny lapam-panjakana teny Iavoloha no nihaonan’ny roa tonta. Araka ny fampitam-baovao dia ny asa rehetra ataon’ny fiangonana Ortodoxe eto Madagasikara ka atolotra manontolo ho amin’ny firenena Malagasy sy ny vahoaka ao anatiny no iray amin’ireo teboka niompanan’ny resaka nifanaovan’ny roa tonta.

Manamarika ny faha 10 taonan’ny fiaraha-miasan’ny Faritra Alaotra Mangoro sy ny Deparitemanta Illes et Vilaine. Ho an’ny andaniny sy ny ankilany dia fahombiazana no azo tamin’izany fiaraha-miasa izany. Isan’ireny ny firoboroboan’ny sehatry ny fiompiana omby vavy be ronono sy ny sehatry ny fizahan-tany. Manodidina ny 1500 ny omby vavy be ronono ary 250 zanak’omby misy any amin’iny faritra iny tamin’ny taona lasa, vokatry ny tetikasa niarahan’ny roa tonta. Liana amin’ny fanatsarana ny tarak’omby vavy ny mpiompy any an-toerana saingy ireo tekinisianina indraindray no tsy maharaka ny filàn’ireo mpiompy.

Grande polémique autour de ce problème d’attribution de terres domaniales, suite aux récentes nouvelles rapportées par un site internet affirmant que quelques étrangers ont pu bénéficier de l’Etat, 600 ha dans le cadre de la création d’une zone industrielle. Le personnel du service des Domaines d’Antananarivo va entamer une grève à partir de ce vendredi 5 juin 2015 pour demander la levée de suspension de l’attribution de terrains du domaine privé de l’Etat, titré ou non titré, quel que soit le mode de cession, au profit des personnes privées, ainsi que toute attribution au profit de particuliers d’immeubles communaux, régionaux et provinciaux pour cause d’un inventaire sorti à partir d’un arrêté ministériel en juillet 2014.

L’on pourrait comprendre la frustration des représentations des grands pays sur la situation qui prévaut à Madagascar. En effet, elle ne cesse de s’empirer dans le pays, ce qui pousse les investisseurs étrangers à s’intéresser plus à l’Afrique qu’à Madagascar, d’après le rapport de l’Africa attractiveness survey – Making choices publié par EY Afrique. Plus de 128 milliards de dollars ont été affrétés en Afrique en termes d’IDE ou investissement direct à l’étrange, avec une création d’environ 188 400 nouveaux postes en Afrique, qui représentent une hausse de 68% par rapport aux années précédentes.

Au cours de l’année 2014, près de 2500 patients ont été accueillis dans le service de la section Santé mentale à l’établissement universitaire de soins et de santé publique d’Analakely (EUSSPA), ex Institut d'hygiène social. Le nombre de personnes qui présentent des troubles mentaux, accueillies dans ce service, n’a cessé de s’accroître, allant de 1500 patients en 2012 à plus de 2000 en 2013.

La ville de Toliara a été le théâtre de l’insécurité depuis quelques jours. Après l’attaque d’un employé de la banque, voilà que les bandits s’en prennent à un chef Cisco mardi dernier. Le domicile de ce chef Cisco de Toliara I se situe dans le fokontany de Tsimenatse II à Ambalanomby Kamoa.