Journal La Nation : « La Nation » le quotidien d'informations et d'actualités, est un journal quotidien de 16 pages minimum au format standard des quotidiens Nationaux de la place. Elle est déjà sur le marché, présente à Antananarivo et dans les provinces.

Edition du

17/09/2014
N° 680

 

Recherche Journal

Anthelme Ramparany sur la sellette

La Cellule de crise pour la liberté de la presse est montée au créneau. L’attitude du ministre de l’Environnement, de l’écologie et des forêts, Anthelme Ramparany, a été dénoncée publiquement hier, à la suite de la menace à peine voilée qu’il a proférée contre des journalistes. Une fois de plus, c’est le trafic de bois de rose qui est en cause.Ils n’étaient pas tendre envers le ministre Anthelme Ramparany, lors de la conférence de presse tenue hier à La Rotonde Besarety. Certains hommes de pouvoir ont, en effet, plutôt tendance à se défouler sur les journalistes. Les membres de la Cellule de crise pour la défense de la liberté de la presse ont réagi par rapport aux propos du ministre de l’Environnement, de l’écologie et des forêts, à l’occasion du petit déjeuner de presse organisé par le Premier ministre au palais de Mahazoarivo, la semaine dernière.

Mivoaka any amin’ny facebook any ny horonantsary mirakitra ilay vazaha lahy saika nahita loza tamin’ny olona teny Analakely. Irony « légionnaire » irony ity vazaha ity tany aloha tany, araka ny vaovao re. Mazava tsara ao anatin’ilay horonantsary fa namely “coup de tête” lehilahy iray ity “ex-légionnaire” ity ary tena nirehareha fatratra mihitsy. Tokony hisaotra an’Andriamanitra anefa ny tenany, tsy maty tamin’iny fotoana iny. Raha tany amina faritra hafa teto an-drenivohitra no nanaovany ireny fihetsiny ireny dia mety ho efa lavenona sisa sanatrian’izany.

La grève des enseignants non fonctionnaires qui travaillent dans les écoles publiques se poursuit devant le ministère de l’Education à Anosy. Les grévistes ont refusé d’être intimidés par la présence récurrente des forces de sécurité sur les lieux et dans les environs de leur lieu de rassemblement. Maintenant, le meilleur moyen que les autorités ont trouvé pour casser le mouvement, c’est de diviser les enseignants. C’est de bonne guerre. Mais c’est une pratique qui devient de plus en plus lassant au cours des dernières années.

Malgré les gesticulations de quelques ministres du gouvernement Roger Kolo, le trafic de bois de rose se poursuit de plus belle. La suite de la descente à Mananara Nord n’a pas connu aucun une suite glorieuse. Les gros bonnets, comme Jean Eddy Maminirina, échappent aux poursuites et trainent toujours leurs pieds tranquillement dans la nature. Alors qu’on savait que le bateau MV MultiZwo qui transportait récemment 34 containers de bois de rose à Mombassa Kenya appartient à Jean Eddy Maminirina.

Etonnant tout de même qu’à plus d’un semestre d’activité ou disons plutôt de présence au cœur de la conduite des affaires étatiques, la nouvelle équipe actuelle patine toujours. Les promesses et les effets d’annonce à tous bouts de champs commencent à lasser les gens et le concert des nations montrent déjà des signes d’impatience. Pas plus tard qu’avant-hier, durant la commémoration de la Journée Mondiale de la Démocratie, à partir d’une allusion sur un régime de Transition fossoyeur de la Démocratie à Madagascar, un diplomate lance également un signal fort et très éloquent au pouvoir actuel.

Tsy nisy noraisin’ny CES avokoa ireo fitoriana mitaky ny fanesorana kandida mifandraika tamin’ireo fifidianana solombavambahoaka naverina tany amin’ireo distrika 4 teto Madagasikara. Isan’izany ny fitoriana napetraky ny kandidà natolotry ny antoko Arema tany amin’ny distrikan’i Belo Tsiribihina izay nitaky ny hanitsanana tsy ho isan’ny mpifaninana ny kandidà mpifaninana taminy izay nahazo ny ampaham-bato betsaka indrindra tamin’ny vokatra vonjimaika navoakan’ny CENI-T.

Teratany vahiny iray no nikasitanana saika nahafaty Malagasy iray omaly, tetsy Analakely, tao amin’ny trano fisakafoanana iray “Exquis”. Araka ny fantatra dia niaraka nisakafo tao amin’ity toerana ity ireto olona roa ireto. Rehefa tapitra ny sakafo dia niara nivoaka ka samy tafasisika teo amin’ny varavarana. Nialatsiny avy hatrany ilay Malagasy izay miasa eo anivon’ny kaomina Antananarivo renivohitra, ary somary nikasoka ny sorok’ilay vahiny. Tamin’ny teny frantsay hoe “désolé grand“ no nanehoan’ity Malagasy ity ny fialan-tsiny nataony tamin’ilay vahiny.

« Mitaky ny fametraham-pialanan’ny minisitry ny Tontolo iainana, Ramparany Anthelme faran’izay haingana izahay mpanao gazety satria anisan’ny sakana ho an’ny famatsiam-bola ny firenena ny fijanoany eo amin’ny fitondrana”. Izay no nambaran’i Rocco Rasoanaivo, filohan’ny sendikan’ny mpanao gazety sady mpikambana amin’ny « Cellule de crise”. Omaly tolakandro, tetsy amin’ny La Rotonde Besarety nandritra ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety no nanaovany izany fanambarana izany.

Sambany no tafatsangana any amin’ny faritra Anosy ny rafitry ny ligin’ny karateka. Velom-bolo arak’izany ireo mpiangaly ity hay ady ity any an-toerana. Matihina fa tao anatin'ny fotoana maharitra dia niankin-doha tamin'ny ligin'Atsimo Andrefana ny faritra Anosy amin’ity taranja ity. Nifanindry indrindra tamin'ny fiadiana izay ho tompondakan'i Madagasikara tany Mahajanga ty fitsanganan’ny ligin’Anosy ity. Nanaitra ny fanomezan'ny federasiona andraikitra ny ligin'Anosy ka nanekena fa ity ligy ity no hampiantrano ny fiadiana izay ho tompondakan'i Madagasikara ny taona 2015.

Nalevina omaly talata 16 septambra ny vatana mangatsiakan’ilay ankizy lahy vao 17 taona monja, maty notifirin’izany “sergent” antsoina hoe Ravelo Auguste izany tamin’ny kalachnikov.

Il n’y a pas de formule magique. Il n’existe pas d’autres solutions aussi probantes que les investissements simultanés, publics et privés pour lutter contre la faim. Le rapport du FAO, FIDA et PAM sur « L'État de l'insécurité alimentaire dans le monde » ou SOFI 2014 montre une baisse du nombre de personnes affamées dans le monde de plus de 100 millions au cours des dix dernières années et de plus de 200 millions depuis 1990-92 et cela grâce aux efforts des divers gouvernements à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Encore insuffisant selon les étudiants. Toutefois, selon le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie Monique Rasoazananera lors de son déplacement à Fianarantsoa, il est impossible pour l’Etat de satisfaire la hausse de 100% réclamée par les étudiants. Outre la hausse de 10% des bourses d’études, elle a également mentionné que le paiement des indemnités d’heures supplémentaires des enseignants des universités se fera désormais en une seule tranche au lieu de deux.

Trois personnes ont été percutées par un taxi-brousse en provenance d’Analavory hier en début d’après-midi à Antanimenakely Ampitatafika. Le véhicule s’est par la suite renversé car son chauffeur n’a plus maîtrisé le volant. L’une des victimes est tuée sur le coup tandis les deux autres ont été transférées d’urgence à l’hôpital.

La démission de Paul Rabary est-elle la solution pour mettre fin aux problèmes des enseignants FRAM ? En effet, ces derniers ont repris hier leur sit-in dans la matinée. Ils se sont donné rendez-vous devant le ministère de l’Education nationale une fois de plus pour se manifester.